Coup de FIL…

  Coup de FIL... dans Artistes  Noël approche… Des p’tites idées cadeaux « interceltiques », ça vous tente?

  Amateurs de musique celtique, faites plaisir ou faites-vous plaisir, en offrant l’album officiel du FIL 2011! On retrouve sur cette compile une sélection de 17 titres des artistes, têtes d’affiches ou moins connus, qui étaient programmés pour l’année des Diasporas Celtiques: Luz Casal, Texas, Hugues Aufray, Tri Yann, Hevia, Cécile Corbel, Ialma…

    Track-list:

 1. Luz Casal (Galice): Historia de un Amor

 2. The Waterboys (Irlande/ Ecosse): Fisherman’s Blues

 3. Texas (Ecosse): I don’t want a Lover

 4. Hugues Aufray et Eddy Mitchell (France): La fille du Nord

 5. The Chieftains and Los Folkloristas (Irlande): La Golondrina

 6. Denez Prigent (Bretagne): Gwerz Kiev

 7. Hevia (Asturies): Busindre Reel

 8. Cécile Corbel (Bretagne): Where have you been

 9. Ialma (Belgique/ Galice): Na Iauga

10. Tri Yann (Bretagne): Le retour de la croisade

11. T with the Maggies (Irlande): Wedding Dress

12. Old Man Luedecke (Louisiane): The Rear Guard

13. Hadley J. Castille (Louisiane): Faire Whiskey

14. Claymore (Australie): Firkin Point Set

15. Mhairi Hall Trio (Ecosse): Nighean a’bhodaich an Ruighe an Aitinn

16. Ta Fechu (Chili): Volverla a ver

17. Pendyrus Male Choir (Pays de Galles): Rachie

   Distribué par: Keltia Musique



Photos et films de vacances… (1)

  Je me replonge en ce moment dans les dossiers de photos de cet été. Alors, si je les prends dans l’ordre chronologique, ça donne par exemple ça:

  Redon, le 4 juillet…

  Une journée magnifique (30 degrés), et un concert de Tri Yann qui l’était tout autant… On a fait quelques vidéos super. Quant aux photos… c’est moi qui les ai faites. C’était mes premières photos de concert, et il y en a plusieurs dont je suis particulièrement fière…

  Voici images et son!

  Balances   Jean au début du concert   Konan et Jean  

  Jean-Paul et le Bro gozh: Ni breizizh a galon...   Celle là, j'adore!    Ils ont défait ta chevelure couleur de coucher du soleil...

  Le Bagad Nominoë de Redon et Divent an dour...   Glen glas is on my dreams...   Celle-là, elle est trop géniale! C'est la meilleure de mes photos, pendant Pour faire de bonnes crêpes!

  J'ai pas pu résister! Le président de la Communauté de Communes affublé du chapeau panier de légumes de Jean en fin de concert! C'était tordant!

 

    Image de prévisualisation YouTube

 

    Image de prévisualisation YouTube

 

    Image de prévisualisation YouTube

 

    Image de prévisualisation YouTube

 

    Image de prévisualisation YouTube

 

    A bientôt pour de nouveaux souvenirs de concerts et de nouvelles chroniques de disques (j’en ai une en préparation…)!



Cécile Corbel: une étoile montante de la scène bretonne

  Imaginez-vous un soir en lisière d’une forêt bretonne. Une petite fée aux longs cheveux roux et à la voix sussurrante vous murmure des légendes à l’oreille. Les échos en résonnent jusqu’au Pays du Soleil Levant… Vous n’avez pas deviné? J’ai nommé Cécile Corbel! La jeune Finistérienne, harpiste de génie et chanteuse à la voix d’or, est une valeur montante du paysage musical breton. Et sa renommée ne se cantonne pas à sa région natale! Elle tourne dans le monde entier, distillant son univers empli d’onirisme et de poésie. Son parcours est assez atypique. Elle a 4 albums persos à son actif. En 2009, elle incarne le rôle titre de l’opéra-rock d’Alan Simon, Anne de Bretagne, et participe aux concerts qui suivront, en juin 2009 et novembre 2010. Enfin, l’an dernier, elle a composé la bande originale du dernier film d’animation des célèbres studios Ghibli, Arrietty le petit monde des chapardeurs (film qui rencontra un vif succès), au Japon, où elle est en passe de devenir une star. J’ai vu Cécile en scène à quatre reprises: en mars 2010 à Ploemeur pour le showcase de promo d’Anne de Bretagne, au mois d’août suivant, au FIL, pour la Grande Soirée de la Harpe Celtique; en novembre 2010 pour la « première » d’Anne de Bretagne (dans sa nouvelle version) à Ploemeur; et enfin le 10 août dernier, après-midi, une nouvelle fois au FIL, pour le Concert pour Celtes en devenir, où elle nous a chanté la bande-son d’Arrietty. Non seulement, artistiquement parlant, c’est une « grande dame », mais en plus, humainement, c’est une jeune femme charmante, ce qui évidemment ne gâche rien! A la sortie de l’album Anne de Bretagne, elle a été mon coup de coeur. Je peux dire que je suis devenue fan, à présent. Ses albums sont de petites merveilles!Sourire

  Vu son talent à revendre, Cécile est une valeur sur laquelle il faut compter dans la « nouvelle vague celtique » qui se prépare. D’ailleurs, qu’on se le dise: s’il y a une ambassadrice de cette « nouvelle vague bretonne », c’est bien Cécile Corbel. Pas Nolwenn Leroy…

  DISCOGRAPHIE:

2005: Harpe celtique et chants du monde (EP)

2006: Songbook vol. 1

2008: Songbook vol. 2

2009: Anne de Bretagne (participation au Rock opéra d’Alan Simon)

2010: Arrietty le petit monde des chapardeurs (BO)

2011: Songbook vol. 3 (Renaissance)

   Quelques vidéos:

   Image de prévisualisation YouTube

   Magnifique chanson extraite de Songbook vol. 2: La fille damnée, hommage appuyé au groupe Malicorne…

   Image de prévisualisation YouTube

  Vidéo officielle de l’une de ses chansons de l’opéra-rock Anne de Bretagne: Anna Vreizh, gwerz sublime, d’une beauté à pleurer… Dans ce titre, la reine-duchesse mourante lègue son coeur à la Bretagne…

   Image de prévisualisation YouTube

  La chanson d’Arrietty, en français.

   Image de prévisualisation YouTube

  Reprise de Brian Boru sur son dernier album. Je connais la version triyannesque et la version stivellienne de la célèbre Brian Boru’s March, et je puis affirmer sans aucune hésitation que la version de Cécile, géniale, en est la meilleure!

   BONUS:

  Vidéos de concerts réalisées par mes soins:

  Image de prévisualisation YouTube

  Concert au Palais des Congrès de Lorient le 13 août 2010: Cécile chante The neglected garden (Arrietty)

   Image de prévisualisation YouTube

  10 août 2011: La chanson d’Arrietty ouvre le Concert pour Celtes en devenir…

 

  Site officiel: www.cecile-corbel.com

 



Faites guerre à la guerre, guerre est damnée…

  Aujourd’hui, c’est le 11 Novembre… Nous commémorons l’armistice de la 1ère Guerre mondiale, et nous nous souvenons de tous les Poilus morts pour la France, au cours de l’un des plus terribles conflits du XXème siècle…

  J’ai eu envie de concocter une petite playlist de circonstance. Les titres que je vais vous proposer portent sur le thème de la guerre en général: sur la Grande Guerre, sur la Seconde Guerre mondiale, ainsi que sur une autre bataille historique peut-être moins connue, mais qui eut pour conséquence des années après l’union de la Bretagne à la France. A savoir, la bataille de Saint-Aubin du Cormier…

  Une leçon serait à retenir de cette playlist…

  Voici!

   Image de prévisualisation YouTube

   L’avenir est un long passé, de Manau (le groupe qui fit un énorme carton en 1998 en revisitant à la sauce rap celtique Tri martolod et La jument de Michao…), traite de la Première Guerre mondiale…

   Image de prévisualisation YouTube

  Incontestablement, LE plus beau titre composé par Tri Yann en 40 ans de carrière!!!

  Lancastria, gwerz au-delà du sublime, truffée d’allégories et autres figures de style très poétiques, relate un drame affreux de la Seconde Guerre mondiale, totalement méconnu: celui du Lancastria, paquebot écossais transportant des milliers de soldats anglais et de réfugiés belges et polonais, et bombardé par les stukas allemands dans le port de Saint-Nazaire le 17 juin 1940 (la veille de l’appel de Londres). Le bateau coulera en vingt minutes, jetant à la mer ses passagers dans le mazout en flammes. On estime qu’il y a eu entre 8000 et 9000 victimes, noyées, brûlées ou disparues. Le naufrage du Titanic, bien plus connu, avait  fait beaucoup moins de morts… Les semaines suivantes ont été marquées par le rejet de centaines de corps sur les plages de Loire-Atlantique et de Vendée. A l’époque, en Angleterre, le drame fut complètement passé sous silence sur ordre de Churchill… Aujourd’hui, que reste-t-il du Lancastria? Un site, www.lelancastria.com , où l’on peut lire de nombreux témoignages de rescapés (c’est d’ailleurs dur de lire ça…Triste). Un documentaire, intitulé Lancastria: histoire d’un naufrage confidentiel. Une commémoration, à Saint-Nazaire. Cette cérémonie du souvenir a lieu chaque 17 juin. En 2008, les Tri Yann y ont participé pour chanter leur titre… Leur chanson, Lancastria, a contribué à tirer ce drame de l’oubli, et a également contribué à faire connaître à beaucoup de gens cet épisode méconnu de la guerre. C’est mon cas… Jusqu’à la sortie de l’album Abysses, je n’avais jamais entendu parler du Lancastria… Les paroles sont magnifiques, chaque mot est pesé, chaque note semble être polie avec la pureté d’un joyau. Ceci, plus un violon déchirant, un uileann pipe poignant, et des bruits très réalistes de bombardement au synthé, ne peut que nous faire ressentir de l’empathie pour les victimes. Cette chanson a d’ailleurs une place à part dans mon coeur: c’est la première chanson qui m’ait fait pleurer en concert! Particulièrement le dernier couplet: une allégorie de la naissance de l’Europe telle que nous la connaissons aujourd’hui, représentée par un enfant sur le dos d’une colombe, message d’espoir… Un enfant à protéger (Une fillette née au milieu des combats/ Aimez-la comme vôtre, elle s’appelle Europa…)… Brrr… en général, c’est ce couplet qui rompt la digue… Si cette chanson ne vous fait pas verser des larmes, c’est que vous avez un coeur de pierre! Et dans le contexte actuel de crise européenne (crise de la Zone Euro, etc…), le dernier couplet serait à méditer…

   Image de prévisualisation YouTube

  Tri Yann: Le prisonnier de 39-45. Titre issu du nouvel album Rummadoù. L’un des membres de la famille Le Bihan est prisonnier de guerre en Allemagne. La chanson relate sa correspondance avec sa famille, ses doutes, ses espoirs… Dans une interview donnée pour un quotidien bourguignon en juillet dernier, à l’occasion du concert d’Alise-Sainte-Reine, Jean-Louis Jossic révèle s’être inspiré de l’histoire de sa propre famille pour écrire la chanson: il s’est inspiré de l’histoire de son père, qui avait été prisonnier pendant la Seconde Guerre mondiale… Cette dimension « vécue » rajoute au titre une force poignante…

   Image de prévisualisation YouTube

  Tri Yann: Lamentations sur Saint-Aubin du Cormier.

  Ce titre, retraçant la bataille de Saint-Aubin du Cormier en 1488, qui se solda par une victoire des armées de Charles VIII, roi de France, contre celles de François II, dernier duc de Bretagne, est très particulier. C’est un titre récité, narré par Jean-Louis Jossic. Le leader du groupe s’exprime du point de vue… d’un cadavre! Dans un documentaire sur l’enregistrement de l’album, Jean-Louis a dit s’être inspiré de la représentation de certains gisants et du poème de François Villon La ballade des pendus pour écrire le titre. Le texte est parfois un peu gore, mais d’un réalisme saisissant. Au concert au FIL, le 13 août dernier, il en avait fait, avec Gégé à la guitare, une interprétation hallucinante! Il était vraiment habité par son rôle!

   Avec cette playlist, je ne prétends pas forcément vouloir « donner une leçon » en ce 11 novembre 2011, mais il n’empêche que la phrase-refrain (ou plutôt leitmotiv) des Lamentations, pourrait être retenue comme une morale: Faites guerre à la guerre, guerre est damnée…



La musique acadienne: un joyeux tintamarre qui va droit au coeur!

  Chaque été, au FIL, il est l’un des lieux de rendez-vous les plus populaires: le Pavillon acadien! Les festivaliers réservent toujours un accueil triomphal aux cousins nords-américains francophones. Avec raison! Depuis l’Année de l’Acadie en 2004, qui a fortement marqué les esprits, c’est tout l’Interceltique et ses fidèles qui sont tombés en amour pour cette musique joyeuse où le violon occupe une place dominante et qui est mâtinée, selon les groupes, de folk-rock celtique, de bluegrass, de cajun (influences louisianaises qui se sont intégrées dans la musique des acadiens suite aux vagues d’émigration en Louisiane), et de petites touches québécoises. Ce qui est le plus touchant, c’est que les Acadiens ont eu une histoire difficile, voire dramatique, mais leur musique est empreinte d’une réelle joie de vivre, tellement communicative qu’on ne peut pas y rester insensible! Le public du FIL ne s’y trompe pas: chaque jour, dans le pavillon, l’ambiance est littéralement démentielle! Et réjouissons-nous: l’édition 2012 (du 3 au 12 août 2012) sera aux couleurs de l’Acadie, huit ans après la première mise à l’honneur de « l’âme francophone du Canada atlantique »…

  Quelques exemples marquants en vidéo…

   Image de prévisualisation YouTube

  En 2004, du haut de ses dix-sept ans, elle avait enthousiasmé et touché le public du Stade de France lors de la troisième Nuit Celtique. Dominique Dupuis, petit bout de femme aux boucles blondes et à l’archet virevoltant, est devenue depuis cette année acadienne la « petite fiancée du Festival ». Elle est revenue à Lorient presque tous les ans. Pendant dix jours, elle est sur tous les fronts, du Pavillon à la scène du Moustoir pour les Nuits magiques en passant par le Port de pêche… Ci-dessus, extrait de la Nuit magique 2010 diffusée sur France 3. Son jeu de violon réjouissant et son petit accent chantant ne vous laisseront pas de marbre!

  La Virée:

   Image de prévisualisation YouTube

  Buvons, levons nos verres!

   Image de prévisualisation YouTube

  Une chouette compo du groupe: Fortunat.

   Image de prévisualisation YouTube

  Magnifique reprise de La ballade nord-irlandaise

  Encore une belle rencontre acadienne au FIL! La Virée est un groupe de jeunes musiciens fondé en 2001, qui interprète des chansons fraîches et dynamiques, des compos et de chouettes reprises. Je les ai découverts à la cotriade d’ouverture en 2008. Le coup de coeur a été immédiat!

  Groupe composé de: Eric Haché, Steven Haché, Théo Brideau, Stéphane Basque et Denis Surette.

   Et on garde le meilleur pour la fin… Suroît!

   Image de prévisualisation YouTube

  On est partis sur la route, peu importe ce qu’il en coûte…

   Image de prévisualisation YouTube

  Medley cajun

   Image de prévisualisation YouTube

  Un de leurs derniers titres, Mets d’la danse à tes semelles

  Suroît, c’était THE coup de coeur au FIL 2006!!! Comme pour Tri Yann (et la similitude avec eux ne s’arrête pas là), j’ai d’abord flashé sur une chanson seule, sur la compile du FIL 2004 (L’alambic du père Martin). Ensuite, ils sont venus au FIL 2006. Leur concert au parc des expos de Lann Sévelin à Lanester m’a énormément plu! Dès lors, j’ai acheté plusieurs des disques qu’on peut trouver en France, dont l’excellent album Prends le temps. 34 ans d’existence (ils se sont formés en 1977), 12 albums, une musique folk-rock celtique aboutie, des chansons poétiques et engagées, tant sur les marées noires que sur la mer et les marins (Hommes de mer, Le pétrolier…), plus légères (Des bars des filles et du bourbon), ou nostalgiques (Entre Belle-Île et Nantes, magnifique hommage à la Bretagne)… Les Suroît, originaires des Îles de la Madeleine, sont considérés par beaucoup de critiques musicaux – et c’est le qualificatif qui m’est venu spontanément à l’esprit après le concert en 2006 – comme… les Tri Yann acadiens!!!Sourire Donc, si vous aimez Tri Yann, allez découvrir Suroît d’urgence!!!

  Groupe composé de: Henri-Paul Bénard, Félix Leblanc, André Cummings et Réal Longuepée.

  Et aussi: Fayo, Roland Gauvin, Louise Vautour, Vishten…



Groupe Div'Har |
Gospel Motion......... |
sean't production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vie de musique et de paroles
| ELITE 1
| sandrineramirezvoice