Tri Yann: une nouvelle giboulée de vidéos du FIL 2011

    Décidément, le mémorable concert de Tri Yann au FIL 2011 n’a pas fini de faire parler de lui!!! :)

    Après un déluge de vidéos diverses et variées (et de qualité toute aussi variable) sur YouTube dans la quinzaine post-concert, j’ai trouvé il y a quelques temps une nouvelle giboulée de vidéos du concert de Lorient, cette fois-ci sur Dailymotion. En voici quelques-unes. La qualité de l’image est médiocre, mais ces vidéos valent quand même le coup d’oeil:

      http://www.dailymotion.com/video/xn5btw

     Princes qu’en mains tenez

 

      http://www.dailymotion.com/video/xn5bir

    Johnny Monfarleau

 

      http://www.dailymotion.com/video/xn5a8b

    J’ai croisé les Néréides

 

    http://www.dailymotion.com/video/xn59s4

    Yee Jacobites

 

      http://www.dailymotion.com/video/xn5bvd

    Si mors à mort

 

       http://www.dailymotion.com/video/xn5bwz

    L’instrumental Tir fo tonn

 

      http://www.dailymotion.com/video/xn5bp1

    L’increvable Jument de Michaud

 

     Bon visionnage! :)



Sons et sondages 3: La Blanche hermine

    On reste dans la catégorie des tubes emblématiques de la Bretagne, avec la chanson-phare de Gilles Servat, le barde à la voix profonde, la figure de proue de la Bretagne militante: j’ai nommé La Blanche hermine! Gilles Servat écrivit cette chanson, qui fut son premier gros tube, en 1970, et elle fut enregistrée en 1972 sur un album du même nom (premier album de Gilles). La Blanche hermine constitue une affirmation revendiquée de l’identité bretonne. L’hermine est l’animal symbolique du Duché de Bretagne, souverain et indépendant jusqu’au XVIème siècle. La devise du Duché était « Kentoc’h mervel eget bezan saotret », qui se traduit en français par « Plutôt la mort que la souillure ». Après sa sortie, le titre fut disque d’or et devint rapidement l’hymne officieux de la Bretagne (ce qui n’est pas rien!), avec un idéal de liberté et de justice. La chanson, par ailleurs très allégorique, relate les conflits ayant opposé la Bretagne au royaume de France, et illustre à la perfection la devise du Duché Plutôt la mort que la souillure.

    En 1998, Gilles s’indigne de la récupération insidieuse de sa chanson par le Front National et compose un texte en riposte, Touche pas à la Blanche hermine (qui est une violente diatribe contre l’extrême-droite).

    En 2010, le groupe de punk-rock celtique Les Ramoneurs de Menhirs reprend La Blanche hermine sur son album Amzer an Dispac’h. Gilles participe à cette reprise en chantant l’un des couplets.

PAROLES: LA BLANCHE HERMINE

J’ai rencontré ce matin devant la haie de mon champ

Une troupe de marins, d’ouvriers, de paysans:

« Où allez-vous camarades avec vos fusils chargés! »

« Nous tendons des embuscades, viens rejoindre notre armée! »

REFRAIN

La voilà, la Blanche hermine,

Vive la mouette et l’ajonc!

La voilà, la Blanche hermine,

Vivent Fougères et Clisson!

« Où allez-vous camarades avec vos fusils chargés? »

« Nous tendons des embuscades, viens rejoindre notre armée! »

Ma mie dit que c’est folie d’aller faire la guerre aux Francs,

Je dis que c’est folie d’être enchaînés plus longtemps!

REFRAIN

Ma mie dit que c’est folie d’aller faire la guerre aux Francs,

Je dis que c’est folie d’être enchaînés plus longtemps!

Elle aura bien de la peine pour élever les enfants,

Elle aura bien de la peine, car je m’en vais pour longtemps.

REFRAIN

Elle aura bien de la peine pour élever les enfants,

Elle aura bien de la peine, car je m’en vais pour longtemps.

Je viendrai à la nuit noire tant que la guerre durera,

Comme ces femmes en noir, triste et seule elle m’attendra.

REFRAIN

Je viendrai à la nuit noire tant que la guerre durera,

Comme ces femmes en noir, triste et seule elle m’attendra.

Sans doute pense-t-elle que je suis en déraison,

De la voir mon coeur se serre, là-bas, devant la maison.

REFRAIN

Sans doute pense-t-elle que je suis en déraison,

De la voir mon coeur se serre, là-bas, devant la maison.

Et si je meurs à la guerre, pourra-t-elle me pardonner

D’avoir préféré ma terre à l’amour qu’elle me donnait?

REFRAIN

Et si je meurs à la guerre pourra-t-elle me pardonner

D’avoir préféré ma terre à l’amour qu’elle me donnait?

J’ai rencontré ce matin devant la haie de mon champ

Une troupe de marins, d’ouvriers, de paysans…

REFRAIN

 

    VERSIONS:

       http://www.dailymotion.com/video/x8bi5i

    1) Gilles Servat, père de la chanson, chante sa Blanche hermine au Stade de France, lors de la première Nuit Celtique en mars 2002.

 

       Image de prévisualisation YouTube

    2) La version punk-rock des Ramoneurs de Menhirs, radicalement différente de l’originale.

   

    Mon choix personnel: de très loin, la version de Gilles Servat, profonde et habitée, qui prend aux tripes!:) Je n’ai rien contre Les Ramoneurs de Menhirs, ce n’est pas mauvais (et je ne vais pas trop critiquer, car l’un des membres est le prof de bombarde de ma soeur… :) ), mais… voilà quoi… sans façon, je n’adhère pas à cette version. Le punk-rock celtique, ce n’est pas mon truc.

 

     <object width= »370″ height= »365″><param name= »movie » value= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=162166511311 » /><embed src= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=162166511311 » type= »application/x-shockwave-flash » width= »370″ height= »365″ /></object>

    http://www.pixule.com/162166511311_quelle-version-blanche-hermine-preferezvous.html

   A vous de voter!



Sons et sondages 2: Dans les prisons de Nantes

    Je reprends la rubrique Sons et sondages pour parler d’un autre énorme tube, aussi connu et apprécié que La jument de Michao: il s’agit de Dans les prisons de Nantes (ou Les prisons de Nantes tout court). C’est une vieille chanson traditionnelle qui a fait (comme ça arrive parfois pour des airs traditionnels) des allers-retours entre la Bretagne et le Québec. Elle raconte l’histoire d’un prisonnier amoureux de la fille de son geôlier. Condamné à la pendaison, il s’évade, et se jure, s’il revient à Nantes un jour, d’épouser la fille du geôlier… Le plus souvent, la trame de cette chanson souvent reprise est restée la même, mais a connu quelques petites variantes au niveau du lieu: par exemple, Nantes est devenue Londres ou Marmande…

    Dans les prisons de Nantes a été le premier gros tube de Tri Yann, et le titre-phare de leur premier album en 1972. Grâce à cette chanson, matraquée à fond la caisse dans des émissions radio où ils étaient invités à l’époque, ils ont gagné des tremplins radiophoniques. La chanson est devenue l’un des titres fétiches des auditeurs, au nez et à la barbe de Gérard Lenorman ou C. Jérôme, pourtant à la mode à l’époque! Surréaliste pour un groupe amateur aussi jeune! C’est, depuis, l’un des titres de Tri Yann incontournables en concert, et l’un des plus réclamés.

    Nolwenn Leroy a repris Dans les prisons de Nantes en 2010 sur son album Bretonne

    Paroles:

DANS LES PRISONS DE NANTES

Dans les prisons de Nantes, landidoudidoudan…

Y avait un prisonnier (bis)

Personne ne vient le voir…

Que la fille du geôlier (bis)

Un jour il lui demande:

Mais que dit-on de moi? (bis)

On dit de vous en ville…

Que vous serez pendu (bis)

Mais s’il faut qu’on me pende…

Déliez-moi les pieds (bis)

La fille était jeunette…

Les pieds lui a déliés (bis)

Le prisonnier alerte…

Dans la Loire s’est jeté (bis)

Dès qu’il fut sur les rives…

Il se prit à chanter (bis):

Je chante pour les belles…

Surtout celle du geôlier (bis)

Si je reviens à Nantes…

Oui je l’épouserais (bis)…

Dans les prisons de Nantes…

Y avait un prisonnier

 

 

    VERSIONS:

      

       Image de prévisualisation YouTube

 

    1) La version de Tri Yann: à chaque fois, elle met le feu aux concerts (comme vous pouvez en juger aux acclamations qui ponctuent cette version live de 1996!)!

 

       Image de prévisualisation YouTube

 

    2) La version de Nolwenn Leroy en concert, que, personnellement je trouve beaucoup, beauuuucoup moins enthousiasmante que celle de Tri Yann…

 

    <object width= »370″ height= »365″><param name= »movie » value= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=161805863561 » /><embed src= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=161805863561 » type= »application/x-shockwave-flash » width= »370″ height= »365″ /></object>

    A vous de voter!

 



Piqûre de rappel

    Je vous rappelle que j’ai mis en place sur mon blog il y a quelques temps une nouvelle rubrique intitulée Sons et sondages. Principes de ce « jeu »: je vous propose dans chacun des articles correspondant d’écouter plusieurs versions d’un même morceau de musique bretonne, irlandaise, écossaise, plus généralement celtique, et de voter pour votre version préférée, grâce à un sondage. Après avoir voté, vous pouvez déposer un commentaire dans lequel vous justifierez votre choix. Je n’ai pas encore réussi à insérer le sondage dans les articles même, vous devez donc suivre le lien indiqué en bas de page. J’ai eu cette idée de rubrique pour rendre le blog un peu plus interactif. Et puis, il y a pire que d’écouter quelques morceaux…

    Mon premier sondage concernait La jument de Michao, avec les versions de Tri Yann, de Laïs et de Nolwenn Leroy. Voici le lien correspondant à l’article, et vous trouverez à la fin le lien vers le sondage Pixule: http://celticchroniques.unblog.fr/2011/12/26/sons-et-sondages-1-la-jument-de-michao/ Pour l’instant, ce sondage a été très peu suivi. Alors… si vous aimez la musique celtique, motivez-vous, parlez en autour de vous si vous le souhaitez (à vos contacts mail, Facebook ou autres). Je vais tâcher, de mon côté, de mobiliser quelques troupes… Je rappelle que le vote est ouvert à TOUS, blogueurs ou lecteurs occasionnels.

    Je vais voir dans quelques temps… Si ce « jeu de sondages » est toujours aussi peu suivi, j’y renoncerai peut-être. Ce serait dommage, car je trouvais cette idée intéressante…

    A bon entendeur, et merci pour votre fidélité! :)



Excalibur III The Origins: Alan Simon croise le fer avec les Anciens Celtes

  Excalibur III The Origins: Alan Simon croise le fer avec les Anciens Celtes dans Actus ExcaliburIIITheOrigins%20frontcover-v2_sm  En 1999, le musicien et auteur-compositeur nantais Alan Simon, encore peu connu du grand public, frappait un grand coup avec son album-concept Excalibur la Légende des Celtes, traitant de la légende arthurienne. A cette occasion, il a rassemblé une Table ronde assez impressionnante de grands noms du folk-rock et de la musique celtique, chacun incarnant un personnage précis: Tri Yann, Fairport Convention, Roger Hodgson (ex Supertramp), Angelo Branduardi, Denez Prigent, Dan ar Braz, Gabriel Yacoub (ex Malicorne), Nikki Matheson ou encore Carlos Nùnez. D’aucuns ont décrété « projet fou », « prise de risque »… Mais pari réussi: l’album devient disque d’or en quelques semaines et se classe dans plusieurs pays dans le top des ventes. L’album sera suivi de plusieurs concerts événements, notamment à Rennes (ce spectacle donnant lieu à un enregistrement live), Bercy et Quimper (pour le Festival de Cornouaille en 2000). Cette aventure est un plein succès, sur scène comme sur disque.

   En 2007, huit ans après le premier volet de la légende et quelques années après Gaïa (un album-concept à visée écologique), Alan Simon récidive, en sortant un second opus arthurien intitulé Excalibur II, l’Anneau des Celtes. Si le premier relatait les épisodes les plus connus de la légende arthurienne, le second traite des pans moins connus: la naissance de Merlin, la création d’Excalibur, les Tuatha de Dannan, la bataille contre les Formeriis… Là encore, de grands noms du folk-rock celtique sont conviés: Fairport Convention, Barclay James Harvest, Alan Parsons, Flook, Lunàsa, Karan Casey, Merzhin, The Moody Blues, King Crimsom… Ce second opus (qui sonne très irlandais), remporte lui aussi un joli succès. La chanson Circle of Life vaudra même à Alan un Award aux Etats-Unis! Excusez du peu…

    En 2009, on change de sujet: Alan consacre un opéra-rock magistral à Anne de Bretagne, dernière duchesse de Bretagne, deux fois reine de France et l’une des figures tutélaires de la région. Des artistes aussi divers que les groupes Ange, Fairport Convention, Tri Yann, Barclay James Harvest, le chanteur Nilda Fernandez, le vielliste Laurent Tixier ou la harpiste-chanteuse Cécile Corbel (dans le rôle-titre) participent au double album et aux spectacles conséquents, unanimement salués par les critiques. Les deux premières du spectacle ont eu lieu au Château des Ducs de Bretagne à Nantes en juin 2009. En novembre 2010, l’opéra-rock a été rejoué, pour un Tro Breizh de quatre dates à Ploemeur, Nantes, Quimper et Rennes. J’ai eu personnellement la grande joie d’assister à la « première » à Ploemeur le 5 novembre 2010, et je n’oublierai jamais ce spectacle extraordinaire!

    Ces deux mêmes années, en 2009 et 2010, Excalibur et ses chevaliers, dans une nouvelle formule, partent en tournée en Allemagne. C’est un carton phénoménal.

    Que ce soit pour Excalibur ou Anne de Bretagne, Alan Simon, artiste complet (musicien, chanteur, auteur-compositeur, écrivain, cinéaste…) s’affiche plus que jamais comme un rassembleur de talents hors pair! De plus, c’est quelqu’un de très simple et de vachement sympa (je l’ai rencontré à deux reprises), ce qui ne gâche rien!

    Et c’est en 2012, treize ans après le début de l’aventure, et après s’être attelé entre temps à l’écriture d’une trilogie fantastique sur le même thème, qu’Alan clôture sa trilogie musicale. L’ultime volet, Excalibur III The Origins, est paru le 13 février sur le label Celluloïd. Six ans de recherche, d’écriture et d’un vrai travail de titan ont été nécessaires pour cette conclusion flamboyante. Excalibur III est, selon son auteur, l’album le plus riche et le plus  abouti de la trilogie. Il remontera aux origines du mythe, retraçant les migrations des premiers clans de Celtes, de l’Altaï à l’Armorique. Excalibur, du moins sa forme primitive, se retrouvera entre les mains d’un jeune chef de clan, Dun Aëngus, à qui il arrivera mille péripéties.

    Le site de musiques du monde Rythmes Croisés en parle bien mieux que moi. Voici leur présentation de ce dernier opus:

     » Une vingtaine de titres originaux interprétés par une pléiade de légendes folk-rock, membres fondateurs de groupes mythiques: Clannad, Runrig, Fairport Convention, Fleetwood Mac, John Helliwell from Supertramp, Jethro Tull, Les Holroyd from Barclay James Harvest, The Silencers, Dun Aengus, Lunasa, The Pentangle, Didier Lockwood, James Wood, le choeur baroque italien I Batti Becchi, mais aussi de jeunes artistes bretons dont le groupe Skilda, le guitariste Pat O’May, la harpiste Cécile Corbel…

    Excalibur III The Origins est le fruit d’une longue gestation et de quatre années d’écriture. Avec cet effort conséquent, Alan SIMON souhaite offrir une conclusion digne de ce nom à sa célèbre saga musicale. S’appuyant sur les découvertes faites récemment par les archéologues, les 20 titres de cet opus retracent l’odyssée historique des premiers clans celtes il y a plus de 3000 ans!

    Doté d’orchestrations folk rock délirantes soutenues par les 120 musiciens de l’orchestre symphonique de Budapest placé sous la direction de l’américain Lee Holdridge, Excalibur III The Origins s’annonce comme une pure folie musicale avec une moyenne de 160 pistes par titre qui nécessita pas moins de neuf mois de mixage. Ce final haut en couleurs a été enregistré durant trois années dans huit pays et par plus de 300 musiciens ».

    Voici d’ores et déjà la track-list de cet ultime opus. N’ayant pas encore acheté le disque (mais, en tant que grande admiratrice d’Alan Simon et de ses projets, ça ne saurait tarder…), je ne sais pas qui chante quoi, à un ou de titres près. Mais bon, voici la track-list:

1. The Origins Part. I

2. Saman

3. Tamlah

4. Evil Day

5. Iron Age

6. Motherland

7. Skye

8. Beltaine

9. Incantations

10. The Promise

11. The Legend of Oisin

12. The Origins Part. II

13. Fame and Glory

14. Fir Mhor

15. Sacred Lands

16. Roma

17. The Lost Season

18. Dun Aengus

    Et qu’on se le dise: la trilogie discographique s’achève, mais l’aventure Excalibur n’est pas encore terminée. Le 14 juillet prochain, un concert géant aura lieu à Paimpont, en lisière de Brocéliande, avec une grande partie des interprètes de la trilogie Excalibur. C’est bon à savoir…

    Voici le joli teaser du troisième opus, réalisé par l’ami Konan Mevel himself:

      Image de prévisualisation YouTube

 

    www.simonalan.com

    www.excaliburtrilogy.com

 



Tri Yann: report de la sortie du DVD et du CD live

    L’info est tombée sur le site officiel de Tri Yann en début de semaine dernière: en raison de problèmes techniques, la sortie du DVD et du CD live des 40 ans est reportée de quelques semaines. La nouvelle date de sortie n’est pas encore connue. Bouuuhouuu…

    Pour moi qui l’attendais pour le 5 mars et espérais me le faire offrir pour mon anniversaire, c’est évidemment une déception. Pour le cadeau d’anniversaire, je crois bien que c’est cuit. Ca m’apprendra à m’emballer trop vite, tiens…

    Croisons les doigts pour que la nouvelle date de sortie ne soit pas trop tardive par rapport à celle qui était prévue initialement…

    Bien entendu, toutes les infos sur www.tri-yann.com  …



Grand Prix du disque Le Télégramme 2011: résultats des courses

    Jeudi, le verdict est tombé dans le Télégramme, pour les résultats du Grand Prix du disque où concouraient 24 albums: la chanteuse Gwennyn remporte cette neuvième édition du Grand Prix, avec plus de 31 % des votes, pour son album Kan An Tevenn. En seconde place sur le podium… Tri Yann, avec 14,3% des votes pour Rummadoù!!! Et ça, j’en suis très contente, ça me fait plaisir! :) Evidemment, j’aurais aimé qu’ils gagnent, mais être seconds dans une sélection de 24 albums, c’est une excellente performance! Ca prouve que, malgré l’écart assez important avec Gwennyn, ils sont loin de laisser le public indifférent (car le public était seul juge dans ce Grand Prix) :) ! De toute manière, les relations entre Tri Yann et le public ne sont plus à démontrer.

    En troisième place, le Trio EDF (Patrick Ewen/ Gérard Delahaye/ Melaine Favennec) complète ce podium « intergénérationnel » (pour paraphraser l’article du Télégramme). Deux autres jeunes femmes talentueuses, de la nouvelle génération de musiciens bretons, se sont également distinguées dans cette compétition en obtenant de jolis scores: Clarisse Lavanant (avec son album-hommage Je te souviens Glenmor) s’est classée quatrième, et Cécile Corbel (avec Songbook vol. 3) est cinquième. Enfin, Robin Foster et Christophe Miossec achèvent le « septet » de tête de ce Grand Prix 2011.

    J’aurais voulu que les Tri Yann gagnent le prix, mais c’est le jeu! Allez, de bonne guerre: bravo à Gwennyn :) , et aussi bravo à nos chers Tri Yann pour leur brillante deuxième place! :) :)  

    D’autant que, par curiosité, j’ai visionné l’émission spéciale Grand Prix du disque de la chaîne de TNT brestoise Tébéo, où Gwennyn s’est vu remettre son trophée. Elle a chanté un titre de son album – par ailleurs, comme elle l’a précisé, album de compositions sans aucune reprise (contrairement à sa « prédécesseuse » qui a eu le Grand Prix avec des reprises… suivez mon regard…) – et j’ai bien aimé. Elle a une très jolie voix et un talent certain. Cette récompense n’est pas usurpée, loin de là!

    Alors, certes, nos Tri Yann n’ont pas gagné, mais ils sont seconds: c’est ce qu’il convient d’appeler « une belle défaite« !

    Vive la Bretagne et sa créativité musicale! :)

    Quelques échantillons des artistes concourant à ce Grand Prix du disque Le Télégramme 2011:

 

        Image de prévisualisation YouTube

    Gwennyn chante Brezhoneg (extrait de Kan an Tevenn) dans l’émission de France 3 Bretagne Bali Breizh.

 

      Image de prévisualisation YouTube

    Tri Yann, Le retour de la croisade (l’un des titres porteurs de Rummadoù).

 

      Image de prévisualisation YouTube

    Cécile Corbel chante Elisabetha (extraite de Songbook vol. 3) dans l’émission de France 3 Ouest Son da zont.

   

      Image de prévisualisation YouTube

    Et enfin, un titre de Gilles Servat (qui n’était pas dans le septet de tête mais qui était également en compétition avec Ailes et îles), Le cul cousu d’or.



Tri Yann: mise à jour de l’agenda 2012

Tri Yann: mise à jour de l'agenda 2012 dans Actus 31177    Cet article sera régulièrement mis à jour en fonction de l’ajout de nouvelles dates de concert à l’agenda de Tri Yann.

     MARS 2012:

  le 30/03: BORDEAUX (33) Casino Théâtre Barrière

    AVRIL 2012:

  le 14/04: CLERMONT-FERRAND (63) Maison de la Culture

  le 28/04: FONTENAY LE COMTE (85) Espace René Cassin

    MAI 2012:

  le 05/05: LA TOUR D’AUVERGNE (63) Nuit Celtique Sancy-Artense, avec Oubéret et Celkilt

  le 11/05: VAL DE REUIL (27) Théâtre des Chalands

  le 12/05: AVRANCHES (50) Salle de la Chaussonnière

  le 13/05: SOISSONS (02) Le Mail

    JUIN 2012:

  le 08/06: MONTEREAU FAULT YONNE (77) Festival Montereau Confluences

  le 09/06: TRANS-SUR-ERDRE (44) Pont du Theil

    JUILLET 2012:

  le 13/07: LUCON (85) Stade Michel Pelipon

  le 15/07: MUTZIG (67) Salle Le Dôme

 le 28/07: QUIMPER (29) Festival de Cornouaille, Espace Gradlon, 21 h

    AOÛT 2012:

  le 11/08: PLEUDIHEN SUR RANCE (22), Fête du Blé, 21 h

  le 18/08: CHARNIZAY (37) Stade de Charnizay, 21 h

    SEPTEMBRE 2012:

  le 01/09: MONTBARD (21), Foire Régionale de Montbard, 21 h

  le 29/09: ROUEN (76), Zénith de Rouen, Festival Soliseine

 

    EDIT le 08/03: rajout de la date de Quimper le 28 juillet et suppression de la date de Bitche (déjà passée).

    EDIT le 09/03: rajout de la date de Trans-sur-Erdre (44) le 9 juin.

    EDIT le 09/06: rajout de la date de Rouen (Festival Soliseine) le 29 septembre

    EDIT le 24/06: rajout des dates de Pleudihen sur Rance le 11 août et de Montbard le 1er septembre



Faire de bonnes crêpes…

    Aujourd’hui, c’est la Chandeleur. Que de pâte étalée sur les crêpières, que de crêpes sautées dans les poëles!

    Vous voulez une astuce de chef? :) Eh bien, écoutez nos amis les Tri Yann, qui ont toujours réponse à tout musicalement, vous révéler en chanson la véritable recette des crêpes issue de la Renaissance, avec le titre Pour faire de bonnes crêpes (extraite du dernier album Rummadoù). C’est un véritable cours de cuisine musical. Voici! :)

 

      http://www.dailymotion.com/video/xgjwcw

 

   



Groupe Div'Har |
Gospel Motion......... |
sean't production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vie de musique et de paroles
| ELITE 1
| sandrineramirezvoice