FIL 2013: l’heure des comptes

    Le FIL 2013, Année des Asturies, s’est clôt dimanche dernier (11 août) sur un bilan positif. Cette édition 2013, pour laquelle l’organisation avait effectué quelques coups de ciseaux  stratégiques au niveau de la programmation, allait s’avérer cruciale pour le FIL après deux années déficitaires: le pari est gagné!

    Quelques chiffres: 700 000 visiteurs, contre 650 000 en 2012, une augmentation de près de 34 % des réservations pour les concerts de l’Espace Marine (qui accueillait quelques très grosses têtes d’affiche comme I Muvrini, Nolwenn Leroy, Sinead O’Connor, Imelda May ou Capercaillie); l’Espace Marine étant la plus grande salle du FIL, ce chiffre est tout à fait significatif. Les concert des têtes d’affiche ont attiré les foules: en tête, sans surprise, Nolwenn Leroy, avec 3900 spectateurs (qu’on soit d’accord ou pas sur la légitimité de sa présence au FIL, on ne peut pas nier qu’elle a contribué à remplir le tiroir-caisse du Festival…), puis I Muvrini, avec 2300 spectateurs (sur 2500 places disponibles), Sinead O’Connor (3100), Imelda May (2300).

    Certes, les ventes d’entrées payantes ont enregistré une nouvelle baisse (83 000 billets édités, contre 95 000 en 2012), mais la vente de plus de 37 000 badges FIL à 3 euros, qui permettaient d’accéder à plusieurs espaces et animations différents, a rapporté plus de 111 000 euros au Festival et a permis d’équilibrer les comptes.

    Le directeur Lisardo Lombardia a annoncé que ce cru 2013 était l’une des meilleures éditions de ces dernières années (ce en quoi je suis tout à fait d’accord!), et que le succès de cette édition « new look » à la programmation resserrée allait servir de feuille de route pour les prochaines années. Sage décision!

    A titre personnel, j’ai retrouvé cette année le FIL comme je l’aime. J’ai adoré cette édition 2013, qui était nettement meilleure que celle de 2012 (dont le programme m’avait désappointée), et presque aussi bonne que celle de 2011 (pour moi la meilleure année). Le FIL semble avoir pris un nouveau souffle, être entré dans une nouvelle ère… On a retrouvé cette année une réelle qualité artistique, qui s’était quelque peu étiolée l’an dernier, avec l’invitation d’artistes et têtes d’affiches un peu trop confidentielles (la fréquentation de l’Espace Marine en avait sérieusement accusé le coup). La Grande Parade et son nouveau parcours, qui avait laissé de nombreux festivaliers dubitatifs, a connu une fréquentation sensiblement égale à celle des années précédentes. Les Nuits Magiques, raccourcies et remaniées, ont convaincu le public.

    Seul bémol pour moi dans cette édition 2013: les Asturiens, pourtant invités d’honneur, n’ont pas brillé par leur omniprésence, ni par leur exubérance, ni par leur Pavillon… au point que les Acadiens chéris de Lorient (à l’honneur l’an dernier), et leur pavillon aussi fédérateur que tapageur, leur ont volé la vedette. Le Pavillon de l’Acadie, attraction comme toujours incontournable du Quai des Pays Celtes, n’a jamais désempli en 10 jours. Ce qui ne me surprend pas. Depuis 2004 et l’irruption des Acadiens au FIL, il y a une forte et véritable histoire d’amour entre Lorient et l’Acadie. Il faut dire aussi que les Acadiens s’investissent comme aucune autre délégation étrangère pour leur venue au FIL: ils se décarcassent comme personne et se mettent en quatre, font venir leurs meilleurs artistes et groupes pour les concerts, et profitent de l’opportunité pour donner le maximum de visibilité à leur coin de pays et à sa culture, à coups de sites Internet dédiés à l’Acadie à Lorient, de pages Facebook et de retransmissions live en direct du Pavillon… Leur succès jamais démenti n’est donc que justice! On a le public qu’on mérite!

    Mon top 3 de ce FIL 2013? Le magnifique concert d’I Muvrini le 3 août à l’Espace Marine, la soirée lyrico-celtique avec Arz Nevez au Palais des Congrès le mercredi 7, et tous les joyeux moments de musiques, de délires et de partages au Pavillon acadien, où j’ai pu applaudir à plusieurs reprises mes chouchous, La Virée et Suroît, et où j’ai eu un nouveau coup de coeur (le groupe Prenez Garde!)!

    Et ce soir, c’est soirée spéciale FIL sur France 3, pour la quatrième année consécutive: à 20 h 45, retransmission de la Nuit Magique présentée par Tania Young et Christophe Guyomard, et en deuxième partie de soirée, diffusion du concert « Celebration » de Dan ar Braz, enregistré le 11 août 2012 au Slipway. Le guitariste quimpérois y est épaulé d’invités comme Clarisse Lavanant, Morwenn Le Normand, Alan Stivell, Dominique Dupuis et le Bagad Kemper.

        Image de prévisualisation YouTube

    Un grand merci à tous, artistes et organisateurs, pour cette très belle édition 2013! Rendez-vous du 1er au 10 août 2014 avec l’Irlande… ;)

    A suivre, un certain nombre d’articles sur mes aventures festivalières!

    Celtic Chroniques, festivalière comblée!



Groupe Div'Har |
Gospel Motion......... |
sean't production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vie de musique et de paroles
| ELITE 1
| sandrineramirezvoice