Sons et sondages 3: La Blanche hermine

    On reste dans la catégorie des tubes emblématiques de la Bretagne, avec la chanson-phare de Gilles Servat, le barde à la voix profonde, la figure de proue de la Bretagne militante: j’ai nommé La Blanche hermine! Gilles Servat écrivit cette chanson, qui fut son premier gros tube, en 1970, et elle fut enregistrée en 1972 sur un album du même nom (premier album de Gilles). La Blanche hermine constitue une affirmation revendiquée de l’identité bretonne. L’hermine est l’animal symbolique du Duché de Bretagne, souverain et indépendant jusqu’au XVIème siècle. La devise du Duché était « Kentoc’h mervel eget bezan saotret », qui se traduit en français par « Plutôt la mort que la souillure ». Après sa sortie, le titre fut disque d’or et devint rapidement l’hymne officieux de la Bretagne (ce qui n’est pas rien!), avec un idéal de liberté et de justice. La chanson, par ailleurs très allégorique, relate les conflits ayant opposé la Bretagne au royaume de France, et illustre à la perfection la devise du Duché Plutôt la mort que la souillure.

    En 1998, Gilles s’indigne de la récupération insidieuse de sa chanson par le Front National et compose un texte en riposte, Touche pas à la Blanche hermine (qui est une violente diatribe contre l’extrême-droite).

    En 2010, le groupe de punk-rock celtique Les Ramoneurs de Menhirs reprend La Blanche hermine sur son album Amzer an Dispac’h. Gilles participe à cette reprise en chantant l’un des couplets.

PAROLES: LA BLANCHE HERMINE

J’ai rencontré ce matin devant la haie de mon champ

Une troupe de marins, d’ouvriers, de paysans:

« Où allez-vous camarades avec vos fusils chargés! »

« Nous tendons des embuscades, viens rejoindre notre armée! »

REFRAIN

La voilà, la Blanche hermine,

Vive la mouette et l’ajonc!

La voilà, la Blanche hermine,

Vivent Fougères et Clisson!

« Où allez-vous camarades avec vos fusils chargés? »

« Nous tendons des embuscades, viens rejoindre notre armée! »

Ma mie dit que c’est folie d’aller faire la guerre aux Francs,

Je dis que c’est folie d’être enchaînés plus longtemps!

REFRAIN

Ma mie dit que c’est folie d’aller faire la guerre aux Francs,

Je dis que c’est folie d’être enchaînés plus longtemps!

Elle aura bien de la peine pour élever les enfants,

Elle aura bien de la peine, car je m’en vais pour longtemps.

REFRAIN

Elle aura bien de la peine pour élever les enfants,

Elle aura bien de la peine, car je m’en vais pour longtemps.

Je viendrai à la nuit noire tant que la guerre durera,

Comme ces femmes en noir, triste et seule elle m’attendra.

REFRAIN

Je viendrai à la nuit noire tant que la guerre durera,

Comme ces femmes en noir, triste et seule elle m’attendra.

Sans doute pense-t-elle que je suis en déraison,

De la voir mon coeur se serre, là-bas, devant la maison.

REFRAIN

Sans doute pense-t-elle que je suis en déraison,

De la voir mon coeur se serre, là-bas, devant la maison.

Et si je meurs à la guerre, pourra-t-elle me pardonner

D’avoir préféré ma terre à l’amour qu’elle me donnait?

REFRAIN

Et si je meurs à la guerre pourra-t-elle me pardonner

D’avoir préféré ma terre à l’amour qu’elle me donnait?

J’ai rencontré ce matin devant la haie de mon champ

Une troupe de marins, d’ouvriers, de paysans…

REFRAIN

 

    VERSIONS:

       http://www.dailymotion.com/video/x8bi5i

    1) Gilles Servat, père de la chanson, chante sa Blanche hermine au Stade de France, lors de la première Nuit Celtique en mars 2002.

 

       Image de prévisualisation YouTube

    2) La version punk-rock des Ramoneurs de Menhirs, radicalement différente de l’originale.

   

    Mon choix personnel: de très loin, la version de Gilles Servat, profonde et habitée, qui prend aux tripes!:) Je n’ai rien contre Les Ramoneurs de Menhirs, ce n’est pas mauvais (et je ne vais pas trop critiquer, car l’un des membres est le prof de bombarde de ma soeur… :) ), mais… voilà quoi… sans façon, je n’adhère pas à cette version. Le punk-rock celtique, ce n’est pas mon truc.

 

     <object width= »370″ height= »365″><param name= »movie » value= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=162166511311 » /><embed src= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=162166511311 » type= »application/x-shockwave-flash » width= »370″ height= »365″ /></object>

    http://www.pixule.com/162166511311_quelle-version-blanche-hermine-preferezvous.html

   A vous de voter!



Sons et sondages 2: Dans les prisons de Nantes

    Je reprends la rubrique Sons et sondages pour parler d’un autre énorme tube, aussi connu et apprécié que La jument de Michao: il s’agit de Dans les prisons de Nantes (ou Les prisons de Nantes tout court). C’est une vieille chanson traditionnelle qui a fait (comme ça arrive parfois pour des airs traditionnels) des allers-retours entre la Bretagne et le Québec. Elle raconte l’histoire d’un prisonnier amoureux de la fille de son geôlier. Condamné à la pendaison, il s’évade, et se jure, s’il revient à Nantes un jour, d’épouser la fille du geôlier… Le plus souvent, la trame de cette chanson souvent reprise est restée la même, mais a connu quelques petites variantes au niveau du lieu: par exemple, Nantes est devenue Londres ou Marmande…

    Dans les prisons de Nantes a été le premier gros tube de Tri Yann, et le titre-phare de leur premier album en 1972. Grâce à cette chanson, matraquée à fond la caisse dans des émissions radio où ils étaient invités à l’époque, ils ont gagné des tremplins radiophoniques. La chanson est devenue l’un des titres fétiches des auditeurs, au nez et à la barbe de Gérard Lenorman ou C. Jérôme, pourtant à la mode à l’époque! Surréaliste pour un groupe amateur aussi jeune! C’est, depuis, l’un des titres de Tri Yann incontournables en concert, et l’un des plus réclamés.

    Nolwenn Leroy a repris Dans les prisons de Nantes en 2010 sur son album Bretonne

    Paroles:

DANS LES PRISONS DE NANTES

Dans les prisons de Nantes, landidoudidoudan…

Y avait un prisonnier (bis)

Personne ne vient le voir…

Que la fille du geôlier (bis)

Un jour il lui demande:

Mais que dit-on de moi? (bis)

On dit de vous en ville…

Que vous serez pendu (bis)

Mais s’il faut qu’on me pende…

Déliez-moi les pieds (bis)

La fille était jeunette…

Les pieds lui a déliés (bis)

Le prisonnier alerte…

Dans la Loire s’est jeté (bis)

Dès qu’il fut sur les rives…

Il se prit à chanter (bis):

Je chante pour les belles…

Surtout celle du geôlier (bis)

Si je reviens à Nantes…

Oui je l’épouserais (bis)…

Dans les prisons de Nantes…

Y avait un prisonnier

 

 

    VERSIONS:

      

       Image de prévisualisation YouTube

 

    1) La version de Tri Yann: à chaque fois, elle met le feu aux concerts (comme vous pouvez en juger aux acclamations qui ponctuent cette version live de 1996!)!

 

       Image de prévisualisation YouTube

 

    2) La version de Nolwenn Leroy en concert, que, personnellement je trouve beaucoup, beauuuucoup moins enthousiasmante que celle de Tri Yann…

 

    <object width= »370″ height= »365″><param name= »movie » value= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=161805863561 » /><embed src= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=161805863561 » type= »application/x-shockwave-flash » width= »370″ height= »365″ /></object>

    A vous de voter!

 



Piqûre de rappel

    Je vous rappelle que j’ai mis en place sur mon blog il y a quelques temps une nouvelle rubrique intitulée Sons et sondages. Principes de ce « jeu »: je vous propose dans chacun des articles correspondant d’écouter plusieurs versions d’un même morceau de musique bretonne, irlandaise, écossaise, plus généralement celtique, et de voter pour votre version préférée, grâce à un sondage. Après avoir voté, vous pouvez déposer un commentaire dans lequel vous justifierez votre choix. Je n’ai pas encore réussi à insérer le sondage dans les articles même, vous devez donc suivre le lien indiqué en bas de page. J’ai eu cette idée de rubrique pour rendre le blog un peu plus interactif. Et puis, il y a pire que d’écouter quelques morceaux…

    Mon premier sondage concernait La jument de Michao, avec les versions de Tri Yann, de Laïs et de Nolwenn Leroy. Voici le lien correspondant à l’article, et vous trouverez à la fin le lien vers le sondage Pixule: http://celticchroniques.unblog.fr/2011/12/26/sons-et-sondages-1-la-jument-de-michao/ Pour l’instant, ce sondage a été très peu suivi. Alors… si vous aimez la musique celtique, motivez-vous, parlez en autour de vous si vous le souhaitez (à vos contacts mail, Facebook ou autres). Je vais tâcher, de mon côté, de mobiliser quelques troupes… Je rappelle que le vote est ouvert à TOUS, blogueurs ou lecteurs occasionnels.

    Je vais voir dans quelques temps… Si ce « jeu de sondages » est toujours aussi peu suivi, j’y renoncerai peut-être. Ce serait dommage, car je trouvais cette idée intéressante…

    A bon entendeur, et merci pour votre fidélité! :)



Tri Yann: Rummadoù en lice pour le Grand Prix du disque Le Télégramme!

    Très bonne nouvelle: Rummadoù, dernier album de Tri Yann, est en lice pour le Grand Prix du disque Le Télégramme, parmi 24 albums sélectionnés! :) Ce prix, organisé depuis 2003 par la rédaction du Télégramme, permet d’élire « le meilleur album de l’année lié à la Bretagne ». Denez Prigent, Yann Tiersen, Miossec ou les Frères Morvan notamment ont été récompensés par ce biais. Pour la deuxième année consécutive, le lauréat sera désigné non pas par un jury de musiciens et de journalistes, mais exclusivement par les internautes. Vous pouvez dès à présent voter au lien suivant: http://jeux.letelegramme.com/prix/133/  Il va de soit que, en tant que fan inconditionnelle, j’ai voté pour Tri Yann. Mais si j’avais dû choisir un trio gagnant, ça aurait été Tri Yann, Gilles Servat et Cécile Corbel.

   ATTENTION: pour voter, vous devez obligatoirement vous créer un compte sur le site du Télégramme.

   Clôture des votes le 29 janvier.

   A vous de jouer!



Sons et sondages 1: La jument de Michao

    J’inaugure la toute nouvelle rubrique avec un absolu incontournable de la musique bretonne: La jument de Michao.

    La jument de Michao est la version bretonne (probablement gallaise) d’une chanson traditionnelle d’origines bourguignonnes, intitulée J’entends le loup, le renard, le lièvre. Si quelques groupes, comme Kouerien ou Malicorne, en ont repris le thème musical, c’est incontestablement la version de Tri Yann,  enregistrée en 1976 sur l’album La découverte ou l’ignorance, qui l’a fait passer dans la mémoire collective. On peut dire sans l’ombre d’un doute que les Tri Yann sont les véritables papas de La jument de Michao. La chanson est devenue leur plus gros tube, joué à chacun des concerts (sinon, c’est le public qui s’en charge!)! C’est LEUR chanson. Elle a fait le tour du monde au grand galop… En 1998, avec Mais qui est la belette?, Manau l’a revisitée à la sauce rap celtique, dans une version complètement éloignée de l’originale (et que personnellement, je déteste). Le groupe féminin belge Laïs l’a reprise également il y a quelques années, dans une version assez mignonne. La dernière reprise en date (et la plus « médiatisée »…) est celle de Nolwenn Leroy en 2010, sur son album Bretonne

    Voici les vidéos comparatives:

 

      Image de prévisualisation YouTube

    1) La jument de Michaud, dans sa meilleure version: celle de Tri Yann. Ici, le groupe, aux rênes de La jument, enflamme le Stade de France!

 

      Image de prévisualisation YouTube

    2) La version du groupe belge Laïs il y a quelques années, plutôt fidèle à celle de Tri Yann…

 

      Image de prévisualisation YouTube

    3) La reprise de Nolwenn Leroy en 2010…

 

      http://www.pixule.com/157313357620_quelle-version-jument-michao-preferezvous.html

    <object width= »370″ height= »365″><param name= »movie » value= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=157313357620 » /><embed src= »http://www.pixule.com/sondage.swf?key=157313357620 » type= »application/x-shockwave-flash » width= »370″ height= »365″ /></object>

  



Sons et sondages…

    J’ai plein de nouvelles idées pour faire vivre ce blog. Voici ce que j’ai imaginé pour le rendre un peu plus « interactif » tout en restant dans le thème de la musique celtique: je vous proposerai dans la catégorie Sons et sondages  d’écouter différentes versions de chansons traditionnelles celtiques (bretonnes, irlandaises, écossaises…). Un sondage vous permettra, dans chacun des articles, de voter pour votre version préférée du morceau dont il sera question. Afin de renforcer la visée « interactive » de cette nouvelle rubrique, et parce que chaque opinion mérite d’être prise en considération et peut être constructive, je vous invite, si vous le souhaitez, à déposer des commentaires sur les articles, où vous justifierez votre choix.

    Cette idée vous plaît-elle?

    Maintenant, à vous de jouer… et de voter!!!

    Amicalement, Celtic Chroniques



Groupe Div'Har |
Gospel Motion......... |
sean't production |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vie de musique et de paroles
| ELITE 1
| sandrineramirezvoice